Préparatifs et matériel

On présente ci-dessous les caractéristiques de nos vélos de cyclotourisme achetés pour le voyage (mais que l’on compte bien garder pour d’autres voyages hein!).

 Vélo de Charles: Surly – LHT 26″

Après avoir comparé de nombreux vélos de cyclotourisme, nous avons retenu la marque Fahrradmanufaktur pour son modèle TDM le TX400. Cependant, le modèle n’est disponible que pour les taille 47cm / 52 cm / 57 cm. Faisant 1m87, le modèle le plus grand était trop petit pour moi. J’ai donc choisi de faire monter un vélo par un atelier sur Paris bien connu des cyclorandonneurs à partir d’un bon vieux Surly LHT bien ajusté à ma taille.

L’ensemble des caractéristiques du vélo sont les suivantes:

  • Cadre : SURLY – Long Haul Trucker – 26 pouces – Taille 60 (acier chromoly 4130)
  • Groupe : SHIMANO XT (27 vitesses – M770)
  • Freins : SHIMANO XT Vbrake
  • Roues : Jantes RIGIDA big bull / Moyeux SHIMANO XT / 36 rayons SAPIM strong
  • Pneus : SCHWALBE – Marathon Mondial 1.75″ – 26 pouces
  • Selle : Brooks – B17
  • Portes bagages : TUBUS – Cargo et Tara
  • Garde-boue : SKS

Prix: 1900€ chez Randocycle à Paris.

Conclusion: Presque aucun problème, aucun rayon cassé, aucun problème mécanique, juste quelques crevaisons (3 au total sur 1 an) et un pneu éclaté suite à une grosse coupure). Après un bon nettoyage, il est maintenant comme neuf dans le garage prêt à repartir à l’aventure.

Vélo de Claire: Fahrradmanufaktur – TX400

Le vélo de Claire est le modèle « Tour du monde TX400 » de la marque Fahrradmanufaktur.
Les caractéristiques du vélo sont les suivantes:

  • Transmission : 30 vitesses Shimano XT Mix
  • Boîtier de pédalier : Axe tubulaire 26/36/48
  • Freinage : Patins hydrauliques Magura HS11
  • Roues : 26 pouces
  • Jantes : Alu double paroi avec oeillet simple
  • Moyeu AV : Dynamo Shimano 2N72
  • Moyeu AR : Shimano Deore
  • Pneus : Schwalbe Marathon Mondial
  • Mode d’éclairage : Moyeu Shimano 72
  • Éclairage avant : Busch&Müller Lyt
  • Éclairage arrière : Busch&Müller Flat
  • Porte-bagages arrière : Tubus Cargo Classic
  • Porte-bagages avant : Tubus Ergo
  • Selle : Brooks – B17
  • Garde-boue : SKS

Prix: 1200€ chez le revendeur cyclable.

Conclusion: Idem que pour le Surly, aucun problème sérieux en dehors des pièces d’usure. Vraiment très solide et résistant. . Les freins Magura hydraulique ont tenu l’année sans entretien. Du super matos pour un prix accessible.

Les sacoches: Ortlieb – la totale

Chacun de nous porte deux sacoches à l’avant, deux sacoches à l’arrière ainsi qu’une sacoche de guidon. Nous avons également un sac de voyage étanche pour tous les deux. Nous avons retenu la marque allemande « Ortlieb » dont la réputation n’est plus à faire dans le milieu du cyclotourisme ».

Sacoches avants/arrières: Ortlieb Front/Back Roller Classic (une paire chacun).
Ortlieb-Front-Roller-Classic
Sacoches de guidon: Ortlieb Ultimate 6 Plus (une M & L).

Ortlieb guidon

Sac de voyage: Ortlieb Rack Pack M (54€).

Ortlieb - Rack Pack

Conclusion: Du super matos!! Très résistant et parfaitement étanche. Seul mini-problème éventuel les vis des attaches se desserrent à cause des vibrations lorsque l’on fait beaucoup de piste. Sinon, il n’y a même pas à hésiter sinon sur la couleur !! Petite remarque concernant la sacoche de guidon, je trouve que la taille M est un peu petite pour un voyage longue durée, surtout pour ceux qui ont un « Reflex » à mettre dedans.

Le compteur vélo: VDO – MC 2.0 WR

Nous avons opté pour un compteur de la marque VDO qui propose un modèle incluant un altimètre. Nous avons choisi le modèle filaire car il a une meilleure autonomie et la transmission d’informations parait plus fiable. Le plus de ce modèle est la fonction altimètre qui permet ainsi de calculer le dénivelé positif gravit et de connaître l’altitude à tout moment.

Prix: 55€ sur Amazon.

Conclusion: Aucun souci durant le voyage. L’altimètre était vraiment précis et d’une grande utilité dans la cordillère des Andes avec l’utilisation des profils altimétriques. Très bonne autonomie (changement une seule fois des piles pendant l’année).

Rétroviseur vélo: Bush & Muller – Modèle Cycle Star

Un modèle tout simple qui peut à la fois se mettre au bout du guidon ou alors avec la bague sur un guidon avec des cornes ou de type Papillon.

Rétroviseur

Prix: 14€ chez Randocycle.

Conclusion: Vraiment un très bon achat qui permet vraiment d’améliorer la sécurité sur les routes avec du trafic. Une fois habitué, on ne peut plus le quitter. Il est même possible de le changer de côté quand on arrive dans un pays qui roule à gauche (ou droite tout dépend).

La tente: Bergans of Norway – Compact 3-person

Nous avons choisi une tente pour 3 personnes car à peine plus lourd qu’une tente pour 2 elle offre un espace supplémentaire très appréciable pour un voyage longue durée. Cette tente 3/4 saisons offre une grande résistance aux conditions climatiques en particulier au vent avec sa forme tunnel. Elle ressemble beaucoup aux fameuses tentes Hilleberg en 3x moins cher.

la tente 2

Conclusion: un espace confortable pour 2 personnes ainsi qu’une abside généreuse pour mettre le matériel (tout sauf les vélos qui restaient dehors). Bonne étanchéité et ventilation de manière générale. Plutôt résistante car aucun problème de casse ou autre à signaler. Très bonne résistance au vent lorsqu’elle est plantée dans le bon sens. Pas grand-chose à redire sauf peut-être la hauteur de plafond comme la majorité des tentes tunnels et le fait qu’elle ne soit pas autoportante.

Les tapis de sols : Thermarest Prolite Plus

Nous avons tous les deux choisis le modèle Prolite Plus de Thermarest. Ce modèle est très léger (moins de 500g), compact tout en étant très isolant.  Le secret ? Une mousse alvéolée qui apporte confort, légèreté et isolation. Détail qui ne gâche rien: ce matelas est auto gonflant. Pas la peine de s’époumoner après l’installation de la tente ! Il existe des modèles hommes et des modèles femmes. On a pas bien compris où était la différence :). En tout cas celui de Charles était super grand comparé à celui de Claire, il était d’ailleurs surnommé la planche de Surf pas les IBWT.

Matelas prolite plus

Prix: 119€ au vieux campeur.

Conclusion: Aucune crevaison !! Nous trouvons que le système d’auto-gonflage n’est pas très utile (il faut souffler quand même) mais apparemment cela permet d’introduire moins d’humidité à l’intérieur du matelas. Sinon très bonne isolation thermique et plutôt confortable après quelques jours d’adaptation.

Les sacs de couchage: Décathlon – synthétique et plumes

Nous avons tous les deux choisi un sac de couchage Décathlon mais pour Claire c’est un sac en plume 0°C et pour Charles un sac en synthétique 5°C (que j’avais déjà, la flemme de racheter un autre). En complément, chacun avait un drap de soie Décathlon et un petit oreiller Thermarest.

Sac couchage Claire Sac de couchage Charles

Prix: sac en synthétique 59€ et en plume 119€ chez Décathlon.

Conclusion: Le sac en synthétique 5°C (vieux en plus) était un peu juste pour l’Altiplano en Bolivie du coup j’ai récupéré (Carlito) en plus sac en polaire qui se met à l’intérieur du sac de couchage de la marque Sea to Summit. Avec ça, c’était pas non plus le Brésil mais j’avais pas froid. Je pense que ça vaut le coup de prendre un vrai bon sac de couchage mais c’est un vrai investissement (et on était un peu short sur la fin).

Le réchaud : Réchaud Primus – Omnifuel

Nous avons opté pour ce modèle de la marque de référence Primus. Il fonctionne avec quasiment tous les combustibles : gaz (cartouche GPL), essence blanche C, essence sans plomb 95 ou 98, pétrole, kérosène ou gazole. Peu importe le pays, on est surs de pouvoir trouver un combustible que qu’il soit! Notre réchaud comporte un système de préchauffage qui permet d’économiser le combustible et de réduire la période de préchauffage. Pratique et économique
Le tout est livré avec la bouteille, la pompe, un multi-outil avec une aiguille de nettoyage, un paravent, un réflecteur de chaleur, un sac de rangement pratique et durable, … ainsi qu’un petit livre de recette ! Aha merci Primus, on vous enverra des photos de nos soupes à l’oignon ou de notre Chicken Curry :).

Primus omnifuel

Prix : 169€ + kit d’entretien à 20€ disponible au Vieux Campeur.

Conclusion: Le réchaud a parfaitement rempli son rôle qui est vraiment essentiel quand on pédale toute la journée: une bonne assiette chaude pour se caler le bide. Une petite panne en Nouvelle-Zélande liée au fait que les buses étaient encrassées (en même temps normal après 7 mois et l’utilisation de kérosène au début). Sinon il est vrai que l’aiguille pour nettoyer les injecteurs et vraiment fragile donc faire bien attention de ne pas la casser. La bouteille de 0.6l donne une bonne autonomie de 8-10 repas.

Popote: Le vieux campeur – Alpine Inox 2 casseroles + 2 tasses

La popote en inox était tout ce qu’il y a de plus basique. Nous avons préféré l’inox à l’aluminium qui parait-il peut être éventuellement toxique.

PopotePrix: 29€ au vieux campeur.

Conclusion: RAS sauf lorsque l’on cuisinait avec le kérosène qui rendait le dessous de la casserole complètement noir mais bon un peu de notre faute.

Je détaille (Charly) ci-dessous la liste des vêtements que j’ai emporté pour cette année, sachant qu’il est très facile de se procurer de nouvelles choses un peu partout (folklo et pas cher). Il y a en plus un paragraphe dédié pour vous aider à choisir votre veste étanche (Hardshell) qui est l’élément le plus technique de votre garde robe.

Dans mon dressing, il y avait:

  • 1 Hardshell Gore-tex.
  • 1 Polaire Quechua chaud.
  • 1 Pull en laine (pour le soir).
  • 1 Pantalon de trek léger (Forclaz 500).
  • 1 Legging en laine.
  • 1 Shorty rembourré de vélo.
  • 2 Shorts de sport.
  • 3 T shirts.
  • 1 Chemise manche longue légère (pour le soleil).
  • 1 Pantalon pour la pluie.
  • Guêtres pour la pluie.
  • Bonnet / Gants / Buff.

Conclusion: Nous conseillons de prendre une bonne veste technique qui saura vous protéger du vent et de la pluie. Le shorty rembourré a été bien utile aussi pour les longues journée (la Brooks pique un peu quand même après une longue journée). La chemise manches longues est vraiment importante pour se protéger les bras du soleil.

La veste imperméable / Hardshell

Achat de la plus haute importance car la veste fait partie des investissements les plus couteux. Pour les novices, la multitude de termes techniques va vous faire tourner la tête!

Quelques définitions pour s’y retrouver:

Hardshell
Une veste hardshell est une veste qui va vous protéger des intempéries (pluie, neige et vent) tout en laissant respirer votre corps. La technologie de la veste hardshell réside dans sa membrane,tissu qui assure le compromis entre «ne laisse rentrer ni l’eau ni le vent» et «laisser s’échapper la transpiration». A la membrane étanche s’ajoute un tissu extérieur. Prise en sandwich la membrane sera donc protégée car il s’agit d’un matériaux relativement fragile. En fonction de la manière dont ces couches sont assemblées, la veste est plus ou moins imperméable, solide ou légère. La veste Hardshell ne protège pas du froid (si ce n’est en vous gardant au sec). Il faut donc l’associer à un sous vêtement thermique et à une polaire voire une doudoune.

Plus de précisions sur le site zeoutdoor avec ce très bon article pour bien choisir votre veste Hardshell : Ici

Softshell ou Activeshell
Les vestes Softshell  sont des vestes avec ou sans membranes, dans des tissus résistants, souvent très stretch, et qui ont pour point commun d’être coupe-vent entre 75% et 100%. Elles sont souvent très déperlantes (en cas de petite neige ou petite pluie) mais pas imperméables. Elles sont plus respirantes que les vestes imperméables type Gore-Tex® et s’utilisent généralement en dernière couche.

Goretex
Le Gore-tex® est un tissu imperméable et respirant inventé par la société WL Gore and Associates. Le Gore-tex® vous permet de rester au sec par temps de pluie mais aussi lorsque vous faites un effort (puisque le tissu est fait de millions de nano pores qui laissent passer la vapeur d’eau de la transpiration mais pas l’humidité provenant de l’extérieur). Il existe ensuite 3 types de technologie: GORE-TEX® Active,  GORE-TEX® Active et  GORE-TEX® Pro à adapter en fonction de l’activité sportive pratiquée.

Voilà! Maintenant que vous en savez plus….  et bien ça ne va pas vous empêcher de passer de longues heures de réflexion au Vieux Campeur ou ailleurs, mais vous aurez en tout cas l’air moins bête quand vous discuterez avec le vendeur!

La veste de Claire: Millet – Modèle Sikkim GoreTex 2 couches

La Sikkim Jacket est une veste de montagne coupe longue pour femme dont le look (rose framboise , zip verts), les caractéristiques (gore-tex 2 couches, souplesse, capuche amovible, Système Air flow™), et le prix (180€ en promo à 40% en fin de solde d’été !) m’ont séduits.  La Sikkim est parmi la plus polyvalente de la gamme, utilisable autant en voyage qu’en randonnée toutes saisons  ou même en ski alpin.MIV4692_0335

La veste de Charles: Eider – Modèle Uphill 3 couches

Veste d’alpinisme utilisant la technologie Polartec Neoshell d’Eider, elle offre une grande respirabilité tout en conservant une excellente étanchéité. Elle est solide et confortable. En particulier la capuche qui peut vraiment se moduler avec un système d’élastique pour l’ajuster.Veste Eider

Un ordinateur ultraportable: Lenovo – X201

Le premier critère était de savoir quelle taille d’ordinateur nous voulions. Après être allé voir différents ordinateurs, nous avons retenu les ordinateurs 12″ car c’est une taille d’écran qui permet d’avoir un vrai ordinateur mais qui reste léger. Aujourd’hui, il existe des PC dit « ultraportable » neuf pour quelques centaines d’euros (entre 200 et 350€) mais après analyse, il s’avère que ce sont de vrais ordinateurs « jetables » avec de faibles performances.

Nous nous sommes tourné vers le matériel d’occasion car nous ne voulions pas dépenser beaucoup pour un ordinateur pouvant être dégradé ou perdu pendant le voyage. Nous avons trouvé sur le bon coin des Lenovo X201 (12″) qui correspondaient parfaitement à nos attentes pour environ 160€ (résistant,rapide, puissant et léger 1.3kg). Nous avons donc opté pour cet ultraportable qui remplit parfaitement son rôle. L’ordinateur était vendu avec une housse de protection antichocs. Parfait pour nous.

Ordinateur

Prix: 160€ chez MicroDiscount à Montreuil.

Conclusion: Même avec la housse antichoc, on a quand même réussi à le casser… Bon c’est vrai, on l’a vraiment pas ménagé avec les milliers de kilomètres de piste en terre, le Sud-Lipez, les descentes a fond dans les caillous… Il marche encore mais sans la carte graphique donc ça le fait pour surfer sur Internet et regarder des films. En tout cas, il était parfait pour ce prix là.

Un smartphone: Nokia – Lumia 735

Nous ne sommes vraiment pas des experts en téléphonie et le casse-tête a été total lorsqu’il a fallu choisir quel serait le smartphone qui allait nous suivre pendant notre périple. Nos critères ont été les suivants:
– le prix (pas question de mettre 400€ dans un téléphone qui va avoir de grandes chances de prendre l’humidité, de tomber, d’être perdu ou volé).
– la batterie, car évidemment nous n’allons pas pouvoir le recharger tous les soirs.

– la fonction appareil photo, car notre téléphone nous servira d’appareil photo d’appoint lorsque notre hybride sera trop encombrant.
– la fonction GPS hors ligne, critère majeur car nous voulons que notre téléphone nous aide dans les moments difficiles (même si les cartes papier seront nos meilleures amies!).

C’est un super vendeur à la Fnac qui nous a conseillé le Nokia Lumia 735. Il fonctionne avec WindowsPhone et possède un GPS qui a la caractéristique de fonctionner hors connexion, en France comme à l’étranger. Il suffit simplement de télécharger les cartes préalablement. Ensuite, on peut les utiliser sans problème (même sans carte sim ou forfait internet) ainsi que toutes les fonctionnalités GPS: itinéraires, vitesse, ou même la fonction recherche pour trouver une station service ou une pharmacie.

Coté photo, les Lumia ont plutôt bonne presse. Notre Nokia Lumia est en plus un « spécial selfie ». Bon là on s’en serait passé, mais on doit avouer que le rendu des photos est très bon.

Le bémol des Windows-phones est bien sur le manque d’applications. Finalement, on a trouvé toutes les applis dont on a vraiment besoin. Par ailleurs, les applis Lumia pré-téléchargées, telles que Lumia Camera, Lumia Selfie ou Lumia Carnet de Voyage sont vraiment très bien faites!

Telephone

Prix : 220€ acheté à la Fnac.

Conclusion: Finalement un téléphone Android fait parfaitement l’affaire avec l’application Maps.me qui permet le téléchargement de carte vraiment très détaillé pour une utilisation hors-ligne. Prenez la marque que vous voulez aujourd’hui tous les smartphones ont l’option de GPS hors ligne.

Un appareil photo

Nous sommes parti avec un appareil photo hybride Samsung et un compact Samsung qui ont été offert par l’association Enfant@l’hôpital. Difficile donc de vous conseiller pour cette rubrique car nous n’avons pas vraiment fait d’étude précise du marché.

Appareil photo

Prix: Offert par l’association Enfant@hôpital.

Conclusion: On vous laisse juger vous même directement sur notre site dans la section photos.

Une caméra embarquée: une Go-Pro 3+

Nous avons opté pour une Go-Pro qui nous a été offert pour Noël (merci soeurette).

Go pro 3+

Prix: 229€ offert par AA.

Conclusion: Je dois avouer que c’est pas si facile de filmer vu qu’on ne sait pas vraiment ce que l’on a dans le cadre. Pour les paysages et les éléments éloignés, c’est pas terrible car on ne peut pas zoomer. Donc je trouve que pour les vidéos, c’est beaucoup mieux de filmer avec son appareil photo (surtout s’il est bien). Par contre la Go-Pro apporte une vrai valeur ajoutée lorsque vous ne pouvez pas sortir votre appareil photo: pour la plongée, les descentes, l’alpinisme… Il apparait que l’action cam de Sony donne des images plus stables et des rendus de couleurs plus réussis.

Une enceinte portable Bluetooth – Outdoor Buckshot

EnceinteNous avons acheté une enceinte Bluetooth à fixer sur notre vélo, pour rouler les cheveux dans le vent et la musique dans les oreilles (sans écouteurs dans les oreilles, car trop dangereux) !
Nous avons opté pour le modèle Buckshot de la marque Outdoor qui présente l’avantage d’avoir une autonomie de 16h, un faible poids (300g), une résistance au vent, à la pluie et au sable ainsi qu’une porté de 10m.

Prix: 49€, acheté sur le site sport-montagne.fr

Conclusion: L’accessoire INDISPENSABLE pour combattre la fatigue et la monotonie des longues lignes droites. Les enceintes nous ont réellement aidé (surtout après le déjeuner) pour avancer et rester motivé. On peut écouter de la musique, des livres audios ou des podcasts. C’est juste parfait.

Les billets d’avion: Travel Nation – Billets tour du monde

Nous avons pris des billets d’avion « tour du monde » comme la plupart des personnes partant voyager pour une durée longue.
Pour avoir une vue rapide sur notre itinéraire, voici un lien direct vers la carte: Itinéraire

Les différents vols que nous prévu pour notre itinéraire sont détaillés c-dessous.

Vol 1: Paris – São Paulo
Vol 2: Buenos Aires – Ushuaïa
Vol 3: Santiago – Ile de Pâques
Vol 5: Ile de Pâques – Papeete
Vol 6: Papeete – Auckland
Vol 7: Christchurch – Kuala Lumpur
Vol 8: Bangkok – Paris

Après avoir comparé plusieurs devis provenant des principales agences de voyages spécialisées, nous avons opté pour l’agence Londonienne Travel Nation. Les trois devis les plus intéressant entre lesquels nous avons du faire notre choix était les suivants:

  • Travel Nation:
  • Les connaisseurs du voyage
  • Zip World

Billet avion

Prix: 3700€ par personne pour l’ensemble des vols.

Conclusion: Pour le coup, ça c’est vraiment hyper bien passé avec Travel Nation. Nous avion le droit à deux bagages de 23kg sur chacun des vols (donc un sac avec les sacoches et le vélo). Ils ont par ailleurs réussi à nous trouver des billets Lima-Santiago à un super prix au dernier moment nous évitant ainsi les 54h de bus… Seul petit bémol les frais de transactions car le règlement est en pounds. Sinon on vous le recommande chaudement.

Sinon nous avions également planifié notre venu en Polynésie environ 3 mois en avance car nous souhaitions visiter plusieurs iles (la Polynésie regroupe plus d’une centaine d’îles). Pour cela, il faut anticiper et choisir ses îles. Le site de Air Tahiti est très bien fait et donne toute les informations nécessaires. Nous avons visité les îles suivantes: Tahiti, Mooréa, Huanine, Raïatea et Maupiti. C’était vraiment un choix parfait pour 2 semaines avec des îles variées et le clou du spectacle à Maupiti qu’on ne serait que trop vous conseiller (plutôt que la très touristique Bora-Bora).

Assurance: Chapka Assurance – Cap aventure

On vous conseille vivement de prendre une assurance voyage car on n’est jamais trop prudent (surtout en voyageant en vélo). Nous avons choisi Chapka Assurance qui était de loin la moins cher avec une très bonne couverture pour un prix raisonnable. Pour vous aider à choisir, vous pouvez consulter cet article très bien fait sur le site Tourdumondiste.

Assurance

Prix: 36€ par mois et par personne.

Conclusion: Nous avons eu un seul problème en Thaïlande et le remboursement a été rapide et sans problème. Simple et économique.

Vaccins: Centre de vaccination d’Air France

Au final en comparant les prix c’était moins cher qu’au centre Pasteur. Après ça dépend aussi des vaccins. Voici les vaccins que nous avions effectué pour l’Amérique du Sud et l’Asie du Sud-Est. Par ailleurs, renseignez vous avant mais votre mutuelle peut parfois prendre en compte ce genre de vaccins (en tout cas pour nous ça marchait).

Vaccins

  • Fièvre jaune
  • DTP + Coqueluche
  • Hépatite A et B
  • Typhoïde
  • Rage
  • Encéphalite japonaise

Prix: Variable en fonction de chaque vaccin.

Conclusion: Comment savoir si les vaccins ont servi à quelque chose? En tout cas, on n’a pas été vraiment malade. Concernant le paludisme, nous n’avions pas de traitement particulier car nous avions considéré le risque faible et nous ne voulions pas des effets secondaires des médicaments. A noter qu’il existe depuis peu un vaccin contre la dengue qui peut être intéressant dans certain cas.

Un filtre à eau: LifeStraw

Nous avons noté que la plupart des tourdumondistes en vélo partait avec un purificateur d’eau, et notamment le  filtre d’eau Katadyn Pocket qui fait figure de référence dans le domaine. Quand on a vu le prix (300€), et le volume que cela représentait (pas énorme mais bon…), on s’est quand même posé la question… Nous avons donc fait le choix de partir sans purificateur. C’est lors de notre vaccination au centre Air France que le médecin nous a parlé des Lifestraws.

paille-lifestrawlifestraw2LifeStraw-2Élue meilleure invention par le magazine Time, la LifeStraw est une paille filtrante de survie capable de filtrer jusqu’à 1000 litres d’eau ! Largement utilisé dans le tiers monde, ce filtre portable élimine bactéries et protozoaires et permet de boire de l’eau turbide (particules > 0.2 µm)… Peu volumineuse, cette paille permettrait de boire 8 verres d’eau par jour pendant une durée de 3 ans !! A noter le filtre est assez lent (0,2l/min) et n’élimine pas le mauvais goût. Mais au prix de 20-25€ pièce, cette lifestraw est une révolution, et nous a semblé idéal pour notre voyage.

On vous dira si on regrette le filtre à eau Katadyn!

Prix: 26€, voici le lien de Tactika, l’un des distributeurs français de LifeStraw.

Conclusion: Nous n’avons pas vraiment utilisé la LifeStraw car nous n’en n’avons jamais eu vraiment besoin. Je pense que c’est important d’en avoir une. C’est petit et léger, et cela peut vraiment sauver la situation en cas de besoin.

La trousse à outils pour tout réparer.

Nous avions pour réparer les vélos ou autre matériel:

  • Un multitool SKS.
  • Un leatherman avec pince et une scie.
  • Du scotch tissé.
  • De la super glu.
  • Des serre-flex.
  • 1 câble de frein.
  • 1 câble de dérailleur.
  • 1 jeu de patins V-brake.
  • maillon rapide chaîne 9S.
  • 3 chambres à air (pour 2 vélos).
  • 3 démonte-pneus.
  • Quelques rustines + colle.
  • Quelques rayons de rechange.
  • 1 burette d’huile pour graisser les chaînes.
  • 1 chiffon.

Prix: Au global environ 150€ car le leatherman est cher (mais bien !!).

Conclusion: Je conseille de ne pas s’embêter à emmener trop de pièces de rechange car au final on peut presque tout réparer avec les moyens du bord (en tout cas suffisamment pour rejoindre un endroit ou réparer pour de bon). Je conseille donc le multitool et le leatherman qui sont de super outils, une chambre à air, le scotch et la glu (super important !!!) et le maillon rapide si la chaîne casse. Quelques serre-flex peuvent être utile également.

Équipement complet de Claire

10404293_813489298709347_5151124225789388948_nÉquipement complet de Charles

P1090712